Lamoura > Haut-Jura
Histoire

L'étymologie du nom "Lamoura" est simple : il s'agit d'un nom arpitan (prononcé la "mour(a)" avec accent sur le "ou" et non sur le "a" final, presque atone) désignant un amas rocheux, une barre rocheuse. Le mot est à rapprocher de "moraine" (terme franco-provençal), de Lamure etc.. On note à Lamoura un lieu-dit "le bas des Meures" qui confirme cette étymologie. 

1735 Un nommé Michaud du hameau des Thoramys est le premier à tailler des pierres pour les horlogers Genevois sur un tour grossier
Vers 1770 Messieurs Gauthier et Dalloz, lapidaires, font apprécier leurs produits à Paris 
1778 Demande d’édification d’une paroisse, accordée par le roi en 1785
1815 L’église de Lamoura est ouverte au culte
1839 Les communes de Lamoura et de Lajoux se séparent de celle de Septmoncel
1840 La mairie et l’école de garçons sont construites près de l’église
1841 Une caserne de douaniers s’installe à la ferme du Pivot
1842 Une citerne communale et une pompe à incendie sont installées près de l’église
1843  Ouverture d’une double école, garçons et filles
1844 Ouverture de l’école de la combe du lac qui fermera en 1945
1845 318 lapidaires (dont 211 femmes) pour une population de 813 habitants
1846 Un facteur receveur se fixe à Lamoura
1901/1903 Électrification du village par la société hydro-électrique de Lamoura
1907 Apparition de la pierre synthétique
1909 Création de l’Union Sportive de Lamoura par Fernand Michalet, instituteur
1911 201 lapidaires (dont 142 femmes), 7 diamentaires, 4 marchands lapidaires pour une population de 677 habitants
1911/1913 Un nouveau bâtiment réunit la mairie, l’école de garçons et le bureau de poste
1922 Ouverture de la fromagerie des Selmembergs (fermée vers 1970)
1923 Première crise annonçant le déclin du lapidaire. 86 lapidaires (dont 58 femmes), 5 marchands lapidaires pour une population de 530 habitants
1929/1930 Crise économique mondiale
1930/1934 Un réservoir, installé à la Vie du Lac, alimente trois bornes fontaines au village
1936  Suppression de la douane de Lamoura et fermeture d’une classe
37 lapidaires (dont 23 femmes), 1 diamantaire, 3 négociants lapidaires pour une population de 333 habitants
1937 La commune rachète à la société de Mijoux le réseau électrique existant et passe une convention avec la Mutuelle électrique du Haut-Jura
pour l’électrification des écarts de la Combe du Lac, la Chaux-Berthod et les Selmenbergs (Le Boulu et Le Pivot ne seront électrifiés qu’en 1964)
1957 Délibération du Conseil Municipal faisant le choix du développement du tourisme
1958 Ouverture de l’École des Neiges
1959 Le réseau d’eau communal est relié au Syndicat du Lac des Rousses
7 lapidaires, 2 diamantaires pour une population de 240 habitants
1969 Création des pistes de la Serra
1970 Ouverture du Village de Vacances de Lamoura
1971 Création de la piste des Auvernes
1975 Réouverture d’une deuxième classe primaire
1986 Création du Parc Naturel Régional du Haut-Jura
1987 Construction d’une nouvelle école primaire

Informations issues de documents du CRDP de Besançon