Histoire

HISTOIRE DU VILLAGE

L’étymologie du nom “Lamoura” est simple : il s’agit d’un nom arpitan (prononcé la “mour(a)” avec accent sur le “ou” et non sur le “a” final, presque atone) désignant un amas rocheux, une barre rocheuse. Le mot est à rapprocher de”moraine” (terme franco-provençal), de Lamure etc.. On note à Lamoura un lieu-dit “le bas des Meures” qui confirme cette étymologie.

 

En 1735 un nommé Michaud du hameau des Thoramys est le premier à tailler des pierres pour les horlogers Genevois sur un tour grossier
Vers 1770 : Messieurs Gauthier et Dalloz, lapidaires, font apprécier leurs produits à Paris
1778 : Demande d’édification d’une paroisse, accordée par le roi en 1785
1815 : L’église de Lamoura est ouverte au culte
1839 : Les communes de Lamoura et de Lajoux se séparent de celle de Septmoncel
1840 : La mairie et l’école de garçons sont construites près de l’église
1841 : Une caserne de douaniers s’installe à la ferme du Pivot
1842 : Une citerne communale et une pompe à incendie sont installées près de l’église
1843  : Ouverture d’une double école, garçons et filles
1844 : Ouverture de l’école de la combe du lac qui fermera en 1945
1845 : 318 lapidaires (dont 211 femmes) pour une population de 813 habitants
1846 : Un facteur receveur se fixe à Lamoura
1901/1903 : Électrification du village par la société hydro-électrique de Lamoura
1907 : Apparition de la pierre synthétique
1909 : Création de l’Union Sportive de Lamoura par Fernand Michalet, instituteur
1911 : 201 lapidaires (dont 142 femmes), 7 diamentaires, 4 marchands lapidaires pour une population de 677 habitants
1911/1913 : Un nouveau bâtiment réunit la mairie, l’école de garçons et le bureau de poste
1922 : Ouverture de la fromagerie des Selmembergs (fermée vers 1970)
1923 : Première crise annonçant le déclin du lapidaire. 86 lapidaires (dont 58 femmes), 5 marchands lapidaires pour une population de 530 habitants
1929/1930 : Crise économique mondiale
1930/1934 : Un réservoir, installé à la Vie du Lac, alimente trois bornes fontaines au village
1936  : Suppression de la douane de Lamoura et fermeture d’une classe
37 lapidaires (dont 23 femmes), 1 diamantaire, 3 négociants lapidaires pour une population de 333 habitants
1937 : La commune rachète à la société de Mijoux le réseau électrique existant et passe une convention avec la Mutuelle électrique du Haut-Jura
pour l’électrification des écarts de la Combe du Lac, la Chaux-Berthod et les Selmenbergs (Le Boulu et Le Pivot ne seront électrifiés qu’en 1964)
1957 : Délibération du Conseil Municipal faisant le choix du développement du tourisme
1958 : Ouverture de l’École des Neiges
1959 : Le réseau d’eau communal est relié au Syndicat du Lac des Rousses
7 lapidaires, 2 diamantaires pour une population de 240 habitants
1969 : Création des pistes de la Serra
1970 : Ouverture du Village de Vacances de Lamoura
1971 : Création de la piste des Auvernes
1975 : Réouverture d’une deuxième classe primaire
1986 : Création du Parc Naturel Régional du Haut-Jura
1987 : Construction d’une nouvelle école primaire

Informations issues de documents du CRDP de Besançon

Comments are closed.