Le mot du maire

Chères Lamourantines, chers Lamourantins,

Je tiens au nom de tous les membres du conseil municipal et du personnel communal à vous présenter tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Le vaccin a permis de contenir l’épidémie de Covid-19 et de soulager nos hôpitaux. Espérons que la situation s’améliore, afin que nous puissions reprendre une vie à peu près normale.

En 2021, une tragédie a endeuillé une famille de Lamoura, et nous a tous marqués profondément. Nous avons une pensée pour toute cette famille.
2022 verra la finalisation de la construction de la crèche, avec ouverture prévue à la rentrée de septembre. La crèche sera gérée conjointement avec la Maison de l’Enfance de Septmoncel. La situation financière saine de la commune a permis de faire face aux augmentations des coûts :  fondations spéciales, maçonnerie, bois.
Un nouveau chauffage sera installé à l’église et apportera du confort au public (culte et associations).
Nous travaillons également sur le projet d’agrandissement de l’école, avec la réalisation de deux classes supplémentaires.
Avec l’amélioration de différents services (périscolaire, crèche, agrandissement de l’école)  Lamoura devient de plus en plus attractif (lotissements, logements,  commerces, maison de santé) et nous espérons d’autres réalisations.
Une réflexion sera menée, d’abord au niveau du conseil municipal sur la fusion des communes (Septmoncel, Lajoux) car nous avons beaucoup de services en commun (maison de l’enfance, école, pompiers, forêt du Massacre et assainissement) : j’y suis tout à fait favorable.

Merci aux bénévoles de toutes les associations, sans vous Lamoura ne serait pas aussi dynamique.
Que 2022 permette, à tous, l’épanouissement de votre vie personnelle,  professionnelle, et associative.

Bonne Année 2022 à toutes et à tous

                                                                                                                               Votre Maire
                                                                                                                            Francis LESEUR

Comments are closed.